Le cas Hic Et Nunc

Hicetnunc est une plateforme d’achat-vente de NFT sur la blockchain Tezos. Elle permet aux artistes de publier leurs œuvres, et aux collectionneurs de les acheter. Dès son lancement au printemps 2021, Hicetnunc connu un grand succès. En quelques mois, elle devint la plateforme NFT la plus populaire de Tezos, et entra dans le top 10 des plateformes NFT toutes blockchains confondues.

Tout semblait aller pour le mieux, de nombreux créatifs proposaient leurs œuvres, des collectionneurs les achetaient, pourtant, au matin du 12 novembre 2021, tout s’est arrêté. Le site n’était plus accessible et le compte Twitter de Hicetnunc affichait simplement : « Discontinued ». Hicetnunc était mort.

Ce matin-là, beaucoup d’utilisateurs du site ont eu des sueurs froides, pourtant, la fermeture d’Hicetnunc n’était pas réellement un problème.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le site Hicetnunc n’était qu’une interface qui permettait d’interagir avec les données qui étaient stockées sur la blockchain Tezos. C’est un peu comme si vous aviez un blog, et que votre fournisseur d’accès à Internet faisait faillite : il vous suffit de changer de fournisseur d’accès pour retrouver l’accès à votre blog. Si un site centralisé comme Instagram fermait, ça serait complètement différent — vous perdriez tout —, mais dans le cas présent, si le site ferme, c’est simplement l’interface qui disparait. Les données, elles, sont toujours là. Vous avez juste à changer d’interface, et tout continue comme avant.

En vous connectant à objkt.com par exemple — une plateforme concurrente de Hicetnunc —, vous pouvez retrouver vos créations, l’historique de vos transactions, ou encore proposer de nouveaux NFT. Si vous faites de nouvelles ventes, vous continuez à empocher de l’argent, car les transactions ne dépendent pas de la plateforme que vous utilisez, mais sont gérées par la blockchain.

Comme le site Hicetnunc était open source, dès l’annonce de sa fermeture, il a été repris par d’autres développeurs qui l’ont remis en ligne rapidement. Moins de 12 heures après la fermeture de Hicetnunc, le site renaissait de ses cendres. Seule l’adresse du site était différente (hicetnunc.xyz était devenu hicetnunc.art), tout le reste continuait comme avant.

C’est ça la grosse différence entre le web2 et le web3 : vos données vous appartiennent, et quand elles sont enregistrées sur la blockchain, elles ne peuvent plus disparaitre — c’est tout simplement impossible. (Je vous expliquerai pourquoi dans un prochain article, lorsqu’on abordera le sujet de la blockchain. Pensez à vous abonner pour ne pas le rater).